La cohérence cardiaque au service de l'apnée...




Commentaires additionnels :
Dr Mathieu Coulange, chef de service de médecine hyperbare de l’hôpital Sainte-Marguerite (AP-HM) à Marseille :
« On sait que l’exposition régulière des plongeurs à la narcose à l’azote a un effet antidépresseur naturel. Autre effet bénéfique : la cohérence cardiaque utilisée dans les techniques de relaxation. L’intérêt de faire une respiration ample et profonde est de comprimer la masse vasculaire, notamment le cœur et les vaisseaux. Cela permet de redistribuer le sang et de mettre sous tension de petits capteurs qui sont dans la carotide. Lorsque ces capteurs sont stimulés par un afflux massif de sang, cela crée de manière artificielle une stimulation forte du système neurovégétatif, qui régule les humeurs. Sous l’eau, on a automatiquement une ventilation lente et ample. Travailler sa cohérence cardiaque sous l’eau, c’est beaucoup plus simple que sur Terre ! Le troisième facteur qui nous intéresse, c’est que dans l’eau on sort complètement de son environnement terrestre et qu'on augmente ses perceptions sensorielles. Résultat : les techniques de sophrologie et de méditation de pleine conscience décuplent leurs effets."
FIFTY SHADES OF BLUE utilise la cohérence cardiaque dans la préparation de ses clients avant d'aller plonger, à sec, mais également en protocole sur la bouée avant une descente. Très efficace pour des non apnéistes, tels que des plongeurs scaphandre préparant leur épreuve d'apnée (épreuve est bien le mote tant certain en ont une peur bleue)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La France fait de l'apnée